top of page

Recyclage du plastique

Contexte

En plus de leurs missions de protections de la biodiversité locale, l'association Rimba a investi dans le recyclage des déchets plastiques. La pollution plastique est un véritable fléau pour l'Indonésie. Cette dernière est à la fois issue de la production locale de déchets, mais aussi de l'importation de déchets des pays occidentaux, et de la dépose sur les littoraux de déchets plastiques portés par les courants.

 

Afin de revaloriser ces déchets plastiques, Rimba utilise le processus de pyrolyse, qui consiste à faire chauffer les plastiques à une certaine température (environ 650°C) dans une enceinte privée d'oxygène, afin de casser les chaînes de polymères qui les composent pour récupérer différents monomères à l'état liquide ou gazeux, qui ne sont autres que des hydrocarbures. L'absence d'oxygène est nécessaire et permet la réaction de pyrolyse et non pas de combustion. Tous les plastiques ne peuvent pas forcément être pyrolysés, et certain nécessitent une phase de chauffe plus ou moins longue avant que les chaînes de polymères se séparent en monomères.

machine-recyclage-plastiques-e1605005623992.jpg

Machine à pyrolyse actuelle de Rimba

Notre mission sur place

A l'heure actuelle, Rimba possède une machine à pyrolyse d'une capacité de 10kg, qu'elle exploite par le biais d'un habitant du village qui en a la responsabilité. Cependant, l'utilisation qui en est faite n'est pas encore optimale. Un de nos objectifs au sein de Rimba est donc de rendre plus efficace le processus de pyrolyse. Pour ce faire, nous avons plusieurs axes :

  • Récolter les déchets de façon plus systématique

  • Trier correctement les déchets pour pyrolyser uniquement les plastiques adaptés

  • Permettre l'utilisation de la machine à sa capacité maximale, notamment en broyant ou compactant les déchets avant de les pyrolyser

​La principale idée est donc de mettre en place un réseau de containers et d'équipes de collecte régulière dans le village, afin de réduire de manière significative la quantité de déchets plastiques rejetés dans la nature. Nous aimerions aussi organiser des clean-walk régulières sur les plages environnantes en impliquant les touristes, notamment ceux du lodge de Rimba.

Nous aimerions aussi installer un nouveau centre de tri afin que les déchets collectés soient systématiquement séparés par type de plastique, ce qui permettra ensuite de pyrolyser uniquement les déchets optimisés pour la pyrolyse. En effet, il est important de savoir que tous les plastiques ne nécessitent pas la même quantité d'énergie pour être pyrolysés, ni ne fournissent les mêmes types et quantités d'hydrocarbures. Les plastiques les plus intéressants à pyrolyser sont les polypropylènes (PP) ainsi que les polyéthylènes haute densité (PEHD) et basse densité (PEBD).

kargil-pp-1.jpg
pehd.jpg
sac plastique.jpg

Enfin, nous envisageons d'initier la fabrication d'un broyeur low-tech afin de pouvoir traiter une plus grande quantité de déchets et ainsi se rapprocher au plus de la charge maximale de la machine à pyrolyse pour optimiser le rendement du processus.

broyeur-plastique-recyclage.jpg

Illustration d'un broyeur à plastic low-tech développé par l'initiative Plastic Odyssey

bottom of page